Vivre en harmonie avec ses émotions pour une vie épanouie

Après les avoir longtemps considérées comme déplacées et gênantes, elles sont depuis quelques années devenues un sujet de discussion incontournable. Vous avez deviné ? Les émotions bien sûr !

Il y a encore peu, les émotions étaient tabous et signes de faiblesse. En témoigne l’éducation des différentes générations, y compris celle des parents des enfants d’aujourd’hui. La colère était assimilée à des caprices, la peur et les larmes à de la faiblesse… Il ne fallait surtout pas montrer ses émotions sous peine d’être mal vu et jugé. Et ces modes de pensées ont encore la vie dure tellement ils sont ancrés dans notre héritage sociétal.

Mais c’est pourtant un virage à 180° que nous voyons s’opérer depuis quelques temps. Ainsi, on nous assène maintenant de vivre nos émotions, de les “accueillir” et de les écouter. De quoi être quelque peu dérouté, voire se sentir démuni. D’autant plus qu’en tant que parents, nous devons aussi guider nos enfants dans cet apprentissage. Mais un apprentissage que nous n’avons pas eu la chance de faire pour nous-même !

Alors qu’est-ce qu’une émotion ? A quoi sert-elle ? Et comment devons-nous agir lorsqu’elle nous submerge ? C’est ce que je vous propose de comprendre en lisant la suite de cet article.

Vivre en harmonie avec ses émotions pour une vie épanouie

1/ Qu’est-ce qu’une émotion ?

Une émotion est le résultat d’une interaction entre ce qui se produit dans notre environnement et nous-même

Les émotions sont spontanées, automatiques et durent en moyenne de quelques secondes à quelques minutes. 

Toutes les émotions sont légitimes et ont une utilité. Il n’existe donc pas de bonnes ou de mauvaises émotions. On parle plutôt d’émotions agréables ou inconfortables. Les émotions, en soi, sont neutres, c’est plutôt le comportement que l’on adopte ensuite qui est approprié ou non.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article de la Fédération pour la recherche sur le cerveau

Les 6 émotions universelles

Il existe 6 émotions fondamentales et universelles que l’on retrouve chez tous les êtres humains : la peur, la colère, la joie, la honte, la surprise et le dégoût. De ces 6 émotions primordiales découlent une quasi infinité d’émotions nuancées (la timidité, la fierté, la satisfaction, la frustration, la culpabilité, l’inquiétude, la jalousie, …).

2/ Comment fonctionne une émotion ?

Une émotion se décompose en 4 étapes :

  • Un stimulus extérieur est perçu par nos sens (la vue, l’odorat, l’ouïe,…)
  • L’information est réceptionnée et traitée par le cerveau qui décide de déclencher une réaction ou non
  • S’il y a réaction physiologique alors se produit une décharge d’hormones (adrénaline par exemple), un afflux de sang dans les muscles, l’accélération du poul, … Le tout pour nous préparer à l’action.
  • Passage à l’acte : alors en fonction du besoin nous attaquons, nous fuyons, nous crions, nous nous paralysons , … 

 

Elle s’accompagne aussi de sensations corporelles intenses : gorge nouée, tension musculaire, chaleur, accélération du rythme cardiaque, mal au ventre, tremblements, frissons, envie d’uriner , …

3/ Quels rôles jouent nos émotions ?

Qu’elles soient agréables ou non, il est essentiel d’apprendre à décripter nos émotions car :

  • Elles nous permettent d’interagir avec notre environnement et d’agir afin que nos besoins vitaux soient toujours respectés.
  • Elles nous motivent donc à agir, voire réagir rapidement et instinctivement à une situation vécue.
  • Et elles nous permettent de communiquer avec les autres pour les influencer, de même qu’elles nous informent de nos propres besoins.

En bref, sans émotions, nous subirions les événements de la vie sans jamais broncher. Une inertie, qui dans les cas extrêmes, peut mener à la mort pure et simple et dans les situations plus courantes à la dépression, les addictions, le stress, la maladie, …

Mais alors concrètement, quels messages pour quels besoins nos émotions nous font-elles passer ? Derrière chaque émotion se cache un besoin non satisfait. C’est pourquoi il est intéressant de l’identifier afin de combler ce besoin rapidement si possible. Une fois notre besoin comblé, l’émotion s’atténue et disparaît.

Nos besoins fondamentaux

Abraham Maslow (psychologue américain considéré comme le père fondateur de la psychologie humaniste) a classé nos besoins fondamentaux en 6 catégories, organisées en pyramide, la fameuse pyramide de Maslow

  • La base de cette pyramide étant celle de nos besoins physiologiques (boire, se nourrir, respirer, dormir, …). 
  • Vient ensuite le besoin de sécurité (la santé, les ressources, la sécurité du corps, …),
  • Puis le besoin d’amour et d’appartenance
  • Le besoin d’estime (respect, réussite, confiance, …)
  • Et enfin le besoin d’accomplissement et de transcendance. 

Il va de soi que nos besoins physiologiques et de sécurité doivent être assurés avant que nous puissions satisfaire les besoins supérieurs.

Vivre en harmonie avec ses émotions pour une vie épanouie
La pyramide de Maslow

A quels besoins répondent nos émotions et comment ?

Lorsque nos besoins ne sont pas satisfaits entrent  alors en scène nos émotions. Voyons, par exemple, quel est le rôle des 6 émotions fondamentales : 

  • La peur intervient principalement lorsque notre vie, notre santé et notre bien-être sont menacés. Elle nous prépare à l’attaque, la fuite ou le figement et répond au besoin d’être protégé, rassuré.
  • La colère survient lorsque nos valeurs ne sont pas respectées ou que nous ou des personnes aimées sont attaquées. Mais aussi lors d’un sentiment d’injustice ou d’impuissance. La colère nous pousse à nous défendre, à exprimer notre désaccord.
  • La tristesse se manifeste lors de la perte de quelqu’un ou de quelque chose d’important, des objectifs non atteints, … Elle nous invite à faire un deuil et à chercher du réconfort ou au contraire la solitude.
  • Le dégoût nous est fort utile face à un aliment à éviter. Il nous permet de nous en détourner et d’éviter un empoisonnement. De même, qu’il nous permet de prendre des distances avec une personne ou une situation malsaine.
  • La honte nous rappelle que pour avoir sa place dans la société humaine, il y a des règles à respecter. Elle nous permet d’éviter des actes répréhensibles socialement ou de les réparer.
  • Enfin, la joie se déclenche lorsque nous recevons une bonne nouvelle, que nous atteignons nos objectifs et répond à un besoin de partage.

Pourquoi ne faut-il pas refouler ses émotions ?

Le mot « émotion » tire son origine du latin “movere” qui signifie mettre en mouvement. Par définition une émotion est donc faîte pour être exprimée.

Si pour une raison ou pour une autre, nous refoulons une émotion, notre corps va mettre en place un certain nombre de stratagèmes pour les contenir (se crisper, retenir sa respiration, …). Alors que l’émotion n’aurait dû durer que quelques minutes tout au plus, notre cerveau va ruminer et entretenir le malaise interne générant stress et anxiété. D’une manière ou d’une autre, une émotion doit sortir et si ce n’est pas par l’action ou les mots, elle s’exprime par le langage du corps. Sur le long terme, le refoulement des émotions risque donc d’entraîner des problèmes beaucoup plus graves :  dépression, maladies cardio-vasculaires, troubles intestinaux, insomnie, …

Au-delà des problèmes de santé qui menacent, lorsque nous tournons le dos à nos émotions, nous nous privons d’une source de connaissance et de compréhension de nous-même. En effet, être à l’écoute de nos émotions nous permet d’interagir avec plus de finesse avec notre environnement, de nous sentir plus alignés avec nos valeurs, plus vivants et plus heureux.



Alors que faire lorsqu'une émotion forte se présente ?

Il est déjà bon de prendre conscience qu’une émotion ne tue pas, au pire elle est désagréable. Lorsqu’une émotion forte nous envahit, le mieux est donc, d’abord, de la vivre et de la laisser nous traverser :

1/ Si nous le pouvons, commençons par nous isoler et prendre quelques minutes. 

2/ Puis concentrons-nous sur nos sensations, l’endroit du corps où le ressenti est le plus puissant.

3/ Ensuite, pour faire redescendre la tension qui nous anime, nous pouvons pratiquer une respiration consciente pendant laquelle nous allons allonger le temps d’expiration, en soufflant doucement par la bouche. Cette technique permet de réactiver le système parasympathique, c’est-à-dire le système de repos du corps (antagoniste au système sympathique, celui du stress). Progressivement, cette respiration va nous apaiser.

4/ Après quelques minutes et si nous nous sentons mieux nous pourrons réfléchir à ce qui s’est passé et mettre des mots sur notre émotion et son origine.

5/ En cas de décharge d’énergie trop importante (c’est souvent le cas lors d’une grosse colère par exemple), nous pouvons aussi évacuer cette énergie en criant ou en tapant dans un coussin, en allant courir, nager, … 

6/ Enfin, nous pourrons agir en conséquence pour rétablir la situation et répondre au besoin qui a été bafoué.

Bien entendu, toutes ces techniques d’apaisement ne s’appliquent qu’en cas de situations “normales”. Si vous êtes attaqués dans la rue, il vaudra mieux vous défendre ou prendre vos jambes à votre cou ! 

Ces techniques sont aussi efficaces pour les grands que pour les petits. Alors n’hésitez pas à les partager et à les expérimenter avec vos enfants. Vous pouvez décider ensemble d’un “protocole” à suivre en cas de crise et choisir « un coussin de la colère », proposer une « boîte à cris », également des techniques de taping, … Vous trouverez pléthore d’astuces sur la toile, dans les livres, sur ma page de ressources gratuites ou en me suivant sur mes réseaux !

N'hésitez-pas à vous faire aider !

Si cela devient trop compliqué et que vous vous sentez dépassé.e, n’hésitez pas à vous faire accompagner. Un thérapeute vous aidera avec bienveillance à vous connecter à vos sensations et à vous mettre à l’écoute des messages de votre corps, tout en vous donnant des outils pour apprendre à vous apaiser et retrouver votre équilibre intérieur.

Céline Calmettes sophrologue Maubec Vaucluse

Céline Calmettes – sophrologue thérapeute

Spécialisée dans l’accompagnement des femmes et des enfants

07 50 22 13 18 

Respire la sérénité

Inscris-toi et chaque mois découvre des infos, conseils et ressources bien-être pour alléger ton quotidien et retouver la joie en famille !

Laisser un commentaire